Petite histoire du Marketing Ethnique

La maternité du marketing ethnique est le plus souvent attribué à C.J Walker (en photo ci-dessus). Cette afro-américaine, née après l’abolition dans une famille d’esclave est devenue multimillionnaire aux Etats-Unis au début du XXème siècle.

D’abord shampouineuse, elle constate que les cheveux des femmes noires ont des besoins spécifiques. Elle crée donc une gamme de produits estampillées Madam CJ Walker’s et s’enrichit rapidement. En femme d’affaires avisée, elle avait su capter les besoins des femmes noires et cibler leurs attentes.

A la fin des années 50, la première agence de marketing spécialisée dans la population afro-américaine voit le jour aux Etats-Unis. Viennent ensuite les agences spécialisées dans les populations hispaniques, chinoises, indiennes… A chaque ethnie son agence. Misant sur le multiculturalisme comme moyen de cohésion de la société américaine, les Etats-Unis n’ont ni scrupule ni complexe à étudier les besoins spécifiques à chaque groupe de population. Les messages publicitaires sont taillés sur mesure.

En France, la victoire au Mondial 98 de foot impact considérablement sur la diversité ethnique dans la pub. D’abord dans le rôle de faire-valoir de la nation, avec des têtes d’affiche comme Lilian Thuram ou Marcel Dessailly, cette représentativité se démocratise et ce malgré les défaites françaises aux jeux de balle.